Tu te sens geek, nerd ou dork ? Tu aimes le cinéma, les séries, les jeux vidéo, les comics, les manga, les années 80, 90 et tout plein d'autres trucs ? Bienvenue !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  TwitterTwitter  

Partagez | 
 

 LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 13:55


                                       

Bienvenue à toi trentenaire nostalgique. Bienvenue à toi,jeune assoiffé de connaissances. Bienvenue à toi, qui aime découvrir toutes les formes possibles d’entertainment. Ce dont je vais vous causez un peu, c’est d’une façon de jouer qui s’est perdue depuis maintenant de nombreuses années. L’avènement des jeux vidéo, et le peu d’enclin qu’a la jeunesse à lire a fait qu’un genre très populaire dans les années 80, et un peu au début des années 90, a littéralement disparu - ou du moins ne subsiste-t-il que dans des marchés de niche. C’est tout à fait dommage, car les livres-jeux ont été des distractions fortes alléchantes, mélangeant le plaisir des mots à celui du ludisme. Mais quel est le principe de ce genre particulier de littérature ? C’est très simple : vous avez un récit, et ce sont principalement vos choix qui vont en déterminer l’avancée, et l’issue. Si certains récits ne sont que cela, les séries qui nous intéressent sont celles qui adoptent toute une batterie de règles, et ce sont d’ailleurs ces séries-là qui furent les plus populaires, et se rapprochaient bien plus du jeu.


Si les origines sont françaises (Raymond Queneau est considéré comme le père du genre, avec en 1967 Un conte à votre façon ), le début du succès populaire est à l’origine de nos chers amis anglais, avec la sortie du Sorcier de la montagne de feu. En France, la collection la plus célèbre sera celle de Gallimard, qui comptera dans ses rangs les meilleures séries au monde. Manque de pot, ce sont loin d’être des éditions parfaites : coquilles, illustrations manquantes, deuxième et troisième édition moches... Je ne vais donc balayer que cette collection, mais il en existe bien d'autres, et n'hésitez pas à les faire découvrir.

                   

Pour éviter de faire un pavé indigeste, je vais étaler ça sur plusieurs posts, tranquillement. Pour le premier, je vais m'attarder sur la série la plus connue.

DEFIS FANTASTIQUES

La plus célèbre. La plus longue. 65 volumes - dont le dernier inédit est sorti cette année, avec près de 20 ans de retard – qui ont fait la légende des LDVELH (oui, j’utilise un diminutif, sinon, je ne m’en sortirais pas). Créée en 1982 à l’initiative des anglais Steve Jackson et Ian Livingstone, avec le fameux Le sorcier de la montagne de feu, le succès est immédiat, grâce à des règles complexes pour l’époque, une haute difficulté, et surtout, cette sensation de se trouver dans une partie de Donjons et Dragons... la première édition, of course.

                                       

Si elle est axée médiéval-fantastique dans sa grande majorité, elle a aussi touché à la science-fition, l’horreur, et même le post-apocalyptique. Car les Défi fantastiques sont des one-shot, c’est-à-dire des récits indépendants (sauf rares exceptions)... Même si un background général ressortira avec les années, pour plus de cohérence. Cela a permis à bon nombre d’auteurs de s’illustrer, car si Jackson et Livingstone sont à l’origine des premiers volumes, d’autres plumes vont venir se greffer, à l’image de l’autre Steve Jackson, l’américain - celui qui est connu pour avoir créé le jeu de cartes délirant Munchkin - Luke Sharp, Keith Martin, Andrew Chapman ou encore
Jonathan Green.

                   

Si les règles pouvaient par moment changer, les bases restaient les même. Muni d’une paire de dés, d’un crayon et de votre feuille de personnage, vous deviez établir vos scores d’endurance, d’habileté et de chance. Avec ces trois données, vous deviez donc effectuer votre quête, en évitant les pièges, en résolvant les énigmes et en combattant une foultitude de monstres et autres personnages maléfiques. Les combats étaient très simples, puisqu’ils résultaient de l’addition d’un jet de dés et de votre habileté, pour vous et votre adversaire, et celui qui avait le score le plus haut infligeait des dégâts à l’autre. La chance vous servait soit à augmenter les dégâts, soit à les baisser, où à vous sortir de pièges mortels. Mais plus vous l’utilisiez, plus elle s'amenuisait. Enfin, si votre endurance tombait à zéro, l’aventure était finie. Cette série était réputée pour sa difficulté, et ce, pour plusieurs raisons. D’abord, les stats de départ se révélaient primordiales dans pas mal de volumes. Ensuite, le hasard avait tendance à trop venir s’immiscer, avec ses choix entre gauche et droite sans aucun indice, ses morts instantanées (parfois à cause d’un jet de dé malheureux sans rapport avec les statistiques !). Enfin, le style même pouvait être une source d'épreuves difficiles. Il faut savoir que deux écoles d’écriture s’affrontaient : les récits à embranchements multiples, rendant la relecture intéressante, mais le récit plus court (et plus facile), et le « one-true-path », un livre qui n’offre qu’un seul chemin pour réussir l’aventure. Le récit étant donc plus long... Et bien plus dur, surtout !

                                       

Les meilleurs volumes : ils se trouvent surtout dans les premiers tomes. Je vous recommande donc Le labyrinthe de la mort, le meilleur de Ian Livingstone, Le manoir de l’enfer, un des plus durs de la série, et le seul touchant au genre survival-horror – avec sa célèbre statistique de Peur - La planète rebelle, premier volume à proposer un background riche, La créature venue du chaos, le chef-d'oeuvre absolu, ou encore Le vampire du château noir, bien écrit et bien équilibré.

Le prochain post se penchera sur trois autres séries : l'autre création de Steve Jackson "Sorcellerie" , et l'univers du Magnamund à travers "Loup Solitaire" et "Astre d'Or" .


Dernière édition par LordDagan le Sam 29 Aoû - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 14:30

J'ai toujours adoré ça, gamin j'en avais plein, c'était mon achat quand j'allais avec ma mère faire les courses au centre commercial. J'avais le droit de passer au rayon de mon choix choisir un truc, et j'allais toujours dnas le coin librairie récupérer un LDVLH ou une BD de poche.
Et y'a genre deux ans je m'en étais refait une petite collection. Je dois en avoir une quinzaine, je crois. Je ferai une photo pour le topic.
Perso, ma gamme préférée c'était les défis fantastiques.

Je garde le souvenir de bouquins bien écrits, avec une ambiance vraiment immersive, et certains -futuristes- vraiment anxiogènes et oppressants.

'tain, ça me donne envie d'en refaire Very Happy

Et sinon, t'as une photo qui ne passe pas (hotlinking Overblog). Tu peux la sauvegarder et la réimporter avec l'outil image du forum, sinon Wink

_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 14:48

Ok, normalement, si j'ai pas fait de conneries, ça doit être bon.
Revenir en haut Aller en bas
Lupo
Canidé misanthrope
Canidé misanthrope
avatar

Masculin Messages : 1216
Date d'inscription : 20/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 14:51

+1, mégakiff avec ces bouquins, d'ailleurs certains covers de ton topic me parle et je suis sûr de les avoir eu.
Moi j'me souviens surtout d'avoir triché comme un taré :p Et j'en ai aussi le souvenir de superbes dessins qu'on trouvait de temps en temps dedans, déjà à l'époque j'étais fan de dessin. La gamme que j'aimais bien c'était "Loup solitaire".
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 15:04

Étonnant.

Very Happy

_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 29 Aoû - 15:07

Qui n'a pas triché au moins une fois, en gardant le pouce sous le paragraphe précédent, au cas où ? Razz

Il m'st difficile de choisir une gamme en particulier, même si j'avais un faible pour les sagas. Evidemment, Loup Solitaire - mais qui s'est effondrée sur la fin, n'ayant même pas de conclusion... pour le moment ! - mais aussi l'humour de Quête du Graal, la maturité de Loup Ardent, ou la très pointue série Défis et Sortilèges, qui permettait le multi.

Pour en revenir aux Défis Fantastiques, la difficulté était de s'y retrouver, vu le nombre de volumes. Et se fier à l'auteur n'était pas toujours une assurance, Steve Jackson lui-même ayant pondu parfois des horreurs, comme La galaxie Tragique. L'un des pires LDVELH jamais écrits : son système de combat était costaud, mais outre le style et l'histoire à chier, le gars a complètement ruiné son livre en en faisant un "one true path" ... celui-ci ne contenant aucun combat !

C'était donc parfois au petit bonheur la chance. Pour les néophytes, outre les livres cités, on peut piocher chez Paul Mason (Les esclaves de l'éternité...) et Keith Martin (Le Siège de Sardath...) , des auteurs "surs" .
Revenir en haut Aller en bas
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Lun 31 Aoû - 6:27

SORCELLERIE

La réputation de cette série en quatre volumes n’est plus à faire. Intégralement écrite par Steve Jackson, ce récit figure encore à l’heure actuelle comme un des plus prenant. Ce basant sur les règles des Défis Fantastiques, il y ajoute pourtant une donnée essentielle : la magie. Le joueur pourra donc soit être un guerrier classique, soit devenir un magicien, certes moins fort physiquement, mais possédant tout un panel de sorts efficaces.
Mais pour compliquer la chose, le joueur devra apprendre par cœur le livre de magie. Il ne pourra donc faire appel qu’à sa seule mémoire, quand le livre demandera d’utiliser un sort. Bien vu de la part de Jackson - même si très peu de joueurs ont obéi à cette règle. Ce qui est fascinant, et démontre à quel point l’auteur maîtrisait son sujet, c’est que bon nombre de sorts, ainsi que d’objets par ailleurs, pouvaient ne pas servir au moment de la lecture du volume en cours, mais être vitaux dans les suivants, obligeant le lecteur à se procurer l’ensemble de la saga.

             

Le dernier point fort, mais pas des moindres, c’est sa construction. Le récit montera en difficulté au fil des volumes, le premier étant une promenade de santé, histoire d’accumuler un maximum d’items pour les suivants, alors que le dernier volume est monstrueux ! Autant par sa taille (800 paragraphes, soit le double d’un livre-jeu classique) que par sa complexité. C’est dur - surtout si vous n’avez pas lu les autres - c’est même un des plus difficiles toutes séries comprises. Bref, vous DEVEZ vous y attaquer, car c’est une histoire de légende.

Le meilleur volume : tous. Il vous faut l'intégrale, car ce serait idiot (et suicidaire) de n’en garder qu’un, tout étant parfaitement homogène, et surtout, lié.

                   


LOUP SOLITAIRE

Il y a les adorateurs des Défi Fantastiques...Et puis il y a ceux qui adulent cette grande épopée ! Car Loup Solitaire en est une. Grand récit s’il en est, cette saga vaut autant pour son univers très riche que pour son système de jeu très bien pensé.
Écrite par Joe Dever, vous incarnez Loup Solitaire, dernier moine-guerrier de votre ordre, et vous n’aurez de cesse d’affronter les Maîtres des ténèbres, ceux qui ont réduit vos compagnons en tas de viande pour charognards. Vous parcourrez les terres du Magnamund, à la recherche de moyens millénaires pour venir à bout de vos ennemis jurés, en utilisant vos pouvoirs Kaï, seul héritage d’une caste à présent presque éteinte.

                   

Il faut savoir que la série, disposant de 28 volumes, se découpe en quatre cycles. La première (volume 1 à 5) est celle où vous allez développer vos pouvoirs. Elle est intéressante, pose bien les règles, et possède au moins un récit d’anthologie, mais le background est encore peu présent. La seconde (volume 6 à 12) est certainement la plus réussie. Étant le dernier de votre ordre, vous devez tout faire pour le restaurer, et pour cela, un seul moyen : découvrir les sept Pierres de la sagesse, afin de d’acquérir des pouvoirs perdus depuis des générations. Cette partie est captivante, parce qu’elle possède de véritables chef-d’œuvre, qu’elle pose entièrement l’univers, et à un vrai souffle épique, surtout dans les derniers volumes. Le troisième cycle (volume 13 à 20) est celui de l’essoufflement. Grâce aux Pierres de la sagesse, vous allez avoir accès à des pouvoirs que personne n’a jamais eu avant vous, et surtout, affronter directement la source du mal, le créateur des Maîtres des ténèbres, le dieu sombre Naar. Si le cycle démarre fort, il finit très moyennement, et on sent bien que Joe Dever a de moins en moins d’idées. C’est sûrement une des raisons qui le pousse, lors du quatrième cycle (volume 21 à 28), à ne plus vous faire incarner Loup Solitaire, mais un de ses disciples. Manque de pot, le lecteur se lasse d’aventures d’un personnage dont on se fout éperdument. Les mauvaises ventes pousseront la série à s'arrêter en 1998, alors même qu'il restait à l'auteur quatre volumes à écrire. Une série sans fin ? Que nenni ! Car en novembre 2015, Loup Solitaire va renaître, pour le tome 29 ! Plus personne n'y croyait, et pourtant, les fans de la première heure peuvent enfin espérer une conclusion.

                                 

Le système de jeu, lui, est génial. Pas besoin de dés, une table de hasard est fournie avec le volume (mais vous pouvez aussi prendre un dé à 10 faces), et vous n’avez que deux caractéristiques : l’habileté et l’endurance. Là où le jeu devient intéressant, c’est que vous devez choisir des pouvoirs dans une liste définie, avec par exemple le bouclier psychique, l’orientation ou le sixième sens. Chaque cycle aura sa propre liste, même si globalement on reste sur le même type de pouvoirs. Ceux-ci pourront être utilisés lorsque le livre vous le demandera. Mais là où Joe Dever est intelligent, c’est qu’il donne envie au lecteur de se procurer chaque volume. En effet, à chaque récit fini, vous avez le droit de vous rajouter un pouvoir pour le suivant. Il récompense donc la fidélité du lectorat.
Les combats sont eux aussi assez intelligents, sans être compliqués. Il suffit de comparer votre habileté à celui de votre adversaire, ce qui vous donne un quotient d’attaque. Puis un coup de table de hasard, et il ne vous reste plus qu’à regarder le tableau des dégâts. En gros, si votre quotient est très haut, même un mauvais tirage vous sera bénéfique, alors qu’un quotient très faible aura l'effet inverse. Il y a même des coups critiques.
Quelques règles s’inviteront au fur et à mesure des cycles, mais c’est surtout une histoire d’équilibrage – par exemple, sur le troisième cycle, seuls quelques anciens objets spéciaux seront utilisables. Bien sûr, la série possède quelques défauts. Certains équipements sont cheatés (mon dieu, le glaive de Sommer !) et c’est assez linéaire. Les passages en intérieurs sont souvent moins réussis, s'il l'on compare avec les Défis Fantastiques. Mais cela reste toujours un véritable plaisir d’en rouvrir un, sachez-le

                                      

Les meilleurs volumes : sur le premier cycle, je vous conseille vivement La traversée infernale, l’un des meilleurs livre-jeu de tous les temps. Sur le second cycle, ma préférence va à La métropole de la peur, Le prisonnier du temps et Le crépuscule des maîtres, ls derniers volumes donc. Mais dans l’ensemble, hormis La forteresse maudite, tout le cycle vaut le coup. Concernant le troisième, j’aime particulièrement La croisade du désespoir et La porte d’ombre. Enfin, pour le dernier cycle, seuls les deux premiers, Le voyage de la pierre-de-lune et Les pirates de Shadaki méritent le coup d’œil, au moins pour la conclusion d’une quête amorcée dans le troisième cycle.

                 

J'avais promis Astre d'Or, mais Loup Solitaire prenant pas mal de place, ce sera pour plus tard, en compagnie d'un autre Loup, ardent celui-ci, et puis certainement qu'on ira chercher le graal. En gros, je ferais la transition entre l'univers du Magnamund, et donc de Joe Dever, avec ceux du génialissime Herbie Brennan.
Revenir en haut Aller en bas
The Blurg
Fulguro couche-tard
Fulguro couche-tard
avatar

Masculin Messages : 260
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mar 1 Sep - 18:46



J'adorais ces bouquins.
Ils m'ont initié aux joies du JDR et de la fantasy.
J'en ai une cinquantaine chez moi et il doit m'en rester autant dans des cartons chez mes parents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mar 1 Sep - 18:49

J'peux venir cambrioler ? S't'eu plaît ? santa
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mar 1 Sep - 19:17

LordDagan a écrit:
J'peux venir cambrioler ? S't'eu plaît ? santa
Terme et vanne interdits sur ce forum. Wink


_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."


Dernière édition par Feel le Mar 1 Sep - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
The Blurg
Fulguro couche-tard
Fulguro couche-tard
avatar

Masculin Messages : 260
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mar 1 Sep - 19:32

LordDagan a écrit:
J'peux venir te les emprunter contre de l'argent ? S't'eu plaît ? santa

Ben pourquoi, tu les as plus?
Oui pas de soucis. Very Happy
Bon par contre y en a un paquet que j'avais récupéré avec des fiches de persos encore remplies et des couvertures abimées en mode "roulé dans la poche".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 6:41

The Blurg a écrit:
Ben pourquoi, tu les as plus?

Inondation il y a quelques années. 100 livres détruits. J'ai réussi à en sauver une trentaine. Pendant des années, j'ai pas voulu en rouvrir un seul. Heureusement, le traumatisme est passé, depuis que j'ai quasi l'intégrale en PDF. Mais un livre non-physique, c'est pas un livre.
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 7:10

Argh, mon pauvre.

_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
The Blurg
Fulguro couche-tard
Fulguro couche-tard
avatar

Masculin Messages : 260
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 15:47

L'inondation...
Le cauchemar du collectionneur, je compatis.
Mes parents habitent dans une zone inondable et j'ai jamais été tranquille jusqu'à ce que je transfère tout mon merdier dans un immeuble.
Je sais que ça fera partie des points incontournables dans le choix d'une maison.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lupo
Canidé misanthrope
Canidé misanthrope
avatar

Masculin Messages : 1216
Date d'inscription : 20/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 16:34

The Blurg a écrit:
L'inondation...
Le cauchemar du collectionneur, je compatis.
Mes parents habitent dans une zone inondable et j'ai jamais été tranquille jusqu'à ce que je transfère tout mon merdier dans un immeuble.
Je sais que ça fera partie des points incontournables dans le choix d'une maison.
Donc du coup, maintenant que tes bouquins sont sauf, tu t'en fous un peu que tes parents soient inondés :p
Revenir en haut Aller en bas
The Blurg
Fulguro couche-tard
Fulguro couche-tard
avatar

Masculin Messages : 260
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 17:05

Non pas du tout.
Mais dans l'idée ouais. Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Mer 2 Sep - 18:04

Le mec avait le choix entre sauver ses parents ou ses comics...
Les comics tiennent mieux sur une etagere, il a fait son choix.

_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
Lupo
Canidé misanthrope
Canidé misanthrope
avatar

Masculin Messages : 1216
Date d'inscription : 20/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 5 Sep - 15:07

J'en ai retrouvé quelques un en farfouillant chez mes parents.

Revenir en haut Aller en bas
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Sam 5 Sep - 22:15

Y a du bon, là-dedans. En tout cas, je n'en vois qu'un qui soit mauvais. Y a pas à dire, la première édition reste la plus belle.

Bon, il va être temps que je poste la suite moi, fainéant que je suis !
Revenir en haut Aller en bas
Lupo
Canidé misanthrope
Canidé misanthrope
avatar

Masculin Messages : 1216
Date d'inscription : 20/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Dim 6 Sep - 8:42

C'est lequel le mauvais ?
J'avais oublié la série "la voie du tigre", j'm'en suis rappelé quand je les ai retrouvé, j'l'aimais bien cette série aussi, j'ai toujours bien kiffé le "trip" Ninja.
Revenir en haut Aller en bas
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Dim 6 Sep - 15:16

C'est justement dans La voie du tigre que se trouve le vilain petit canard Les Démons du Manmarch. Un sixième volume qui n'aurait pas du exister, puisque l'histoire avait trouvé une belle conclusion dans Les Seigneurs de la Guerre. Dommage, parce que c'était le sans-faute jusqu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Citizen of the Satellite
Roux à cordes
Roux à cordes
avatar

Masculin Messages : 33
Date d'inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Dim 6 Sep - 22:29

Excellent topic, ça me rappelle plein de souvenirs aussi.
Moi, c'est encore autre chose qu'une inondation, après être parti de chez mes parents, j'avais laissé pas mal d'affaires (on n'habite pas tout de suite un 100 m2 à 20 berges) et un jour... plus de livres. Tout a été revendu en brocante. Youhouhou.

Mais de lire tout ça me donne envie d'en refaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.weareamazonzero.com
The Blurg
Fulguro couche-tard
Fulguro couche-tard
avatar

Masculin Messages : 260
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Jeu 10 Sep - 16:32

Citizen of the Satellite a écrit:
et un jour... plus de livres. Tout a été revendu en brocante. Youhouhou.

Ce moment où tu te rends compte que tes parents ont décidé à ta place que tu voulais plus de tes vieux jouets / livres / trucs alors que tu les cherches partout.
Et du coup pour retrouver un peu des émotions de l'époque tu finis sur eBay ou en brocantes à te racheter ce que tu as déjà eu...
Nostalgie + money = ruine

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Feel
Super Canard
Super Canard
avatar

Masculin Messages : 1721
Date d'inscription : 17/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Jeu 10 Sep - 16:52

Le plus horrible (mais sans doute émouvant) étant de retomber par hasard sur TES trucs à toi, rachetés une blinde a un gars qui les aura raclés en brocante pour une misère.
Je vous ferai une tof des miens, notre expert pourra nous donner des anecdotes sur ceux de ma collection Smile

_________________

"C'est étrange chez les marins, ce besoin de faire des phrases..."
Revenir en haut Aller en bas
http://feel-my-geek.com
LordDagan
Yare yare daze
Yare yare daze
avatar

Masculin Messages : 68
Date d'inscription : 28/08/2015

MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   Ven 11 Sep - 4:25

Feel a écrit:
Le plus horrible (mais sans doute émouvant) étant de retomber par hasard sur TES trucs à toi, rachetés une blinde a un gars qui les aura raclés en brocante pour une misère.

J'ai une anecdote assez caustique là dessus... A mes dépends, hélas. Un forumeur ne connaissait pas mon amour pour les LDVELH, ni d'ailleurs le prix que ça coûte actuellement. Il a donc vendu sa collection complète - qu'il tenait de son père - de plus de 200 volumes pour... 50 euros !

J'ai été particulièrement frustré de ne pas avoir eu l'information plus tôt. Des occasions comme ça, on en a pas tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content   

Revenir en haut Aller en bas
 
LDVELH : tu lis, tu joues, t'es content
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourquoi tu joues trop à Pokémon ?
» Mécontent de Cablecom
» Méchants pas content [Kazekage]
» A quelle jeu joues tu
» Tous le monde est content!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pop Kulture - Le forum qu'il est bien :: Dans la maison... :: La bibliothèque-
Sauter vers: